Masters : Federer en demi-finales après sa victoire sur Djokovic, Nadal assuré de terminer 2019 au rang de n°1

Roger Federer a atteint un niveau de jeu exceptionnel pour dominer Novak Djokovic (6-4, 6-3) jeudi. Le Suisse est en demi-finale du Masters, le Serbe est quant à lui éliminé et laisse ainsi Rafael Nadal achever 2019 au rang de n°1 mondial.

Roger Federer aurait-il des racines écossaises inconnues ? Du genre à faire partie du clan des MacLeod, vous savez ceux qui ont déjà recensé un immortel dans leurs rangs. Car face à Novak Djokovic, dans ce match capital pour accéder aux demi-finales du Masters, c'est bien à une résurrection que l'on a assisté. Oublié le Federer moribond qui n'arrivait pas à faire gicler la balle de sa raquette face à Dominic Thiem et qui connaissait un début de match très compliqué face à Matteo Berrettini. Non, ce jeudi soir le grand Federer était de sortie.

lire aussi

Le film du match

Il ne fallait d'ailleurs pas arriver en retard à l'O2 Arena car il n'y a pas eu de jeu d'observation. Les deux hommes sont rentrés dans le dur dès les premiers échanges en montrant de réelles dispositions offensives. Les visages étaient fermés, la concentration extrême. Il y avait une place en demi-finale à la clef du match et, pour Djokovic, l'espoir entretenu de ravir la place de n°1 mondial à Rafael Nadal et de rejoindre Pete Sampras avec une sixième fin de saison au plus haut rang mondial.

Et si le Serbe faisait grosse impression sur les premiers points, c'était pourtant Federer qui obtenait une première balle de break dès le premier jeu. Djokovic s'en sortait grâce à une merveille de coup droit. Mais ce n'était que partie remise car son deuxième jeu de service était catastrophique avec deux doubles fautes. Impardonnable face à Federer qui poussait son adversaire à la faute après un superbe revers. Le break était fait (2-1) et le match était presque fini.

1
Roger Federer n'a fait qu'une seule faute directe dans le premier set. Set durant lequel il n'avait perdu que 3 points sur sa mise en jeu.

Car Federer n'a jamais cessé d'élever son niveau alors que Djokovic sombrait tel un Titanic inconscient de ses faiblesses. Des faiblesses que Federer a su exploiter à merveille. Ainsi, le Suisse s'est évertué à retourner au centre afin de limiter les options de son adversaire sur son deuxième coup de raquette. Une tactique gagnante tant Djokovic a fini par se prendre les pieds dans le tapis.

Surtout, Federer a impeccablement servi. Ne concéder que 11 points au service face au meilleur relanceur du monde, cela place le niveau de la performance. Djokovic n'a retourné que 19 % de premiers services et 31 % de seconds services. Des chiffres catastrophiques pour un relanceur du calibre du Serbe. Mais en ne servant jamais deux fois au même endroit, Federer l'a soumis à une torture constante.

Et dans le reste du jeu, Federer s'est montré fin tacticien. Il a usé et abusé de son revers slicé pour faire rentrer Djokovic dans le court et l'obliger à jouer sans confort. Jamais aussi fort que lorsqu'il peut jouer en rythme, le Serbe n'a jamais pu s'appuyer sur la balle adverse et n'a fait que subir. Dépité, il a fini le match en balançant les derniers points. Roger Federer termine donc deuxième du groupe Bjorn Borg derrière Dominic Thiem, lui aussi qualifié pour les demi-finales du Masters.

Rafael Nadal assuré de finir l'année n°1
La défaite de Novak Djokovic a pour immédiate conséquence d'assurer Rafael Nadal de rester n°1 à la fin de l'année. Ce sera la cinquième fois que l'Espagnol accomplit cet exploit et il rejoint ainsi Roger Federer et... Novak Djokovic.
publié le 14 novembre 2019 à 22h29 mis à jour le 15 novembre 2019 à 00h22
commentaires (938) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
kkouetz le 14 novembre 2019 à 22h31

Ce type est incroyable

répondre
280
90
voir tous les commentaires... (938)