Air open, le podcast tennis de L'Équipe : en quête d'un frisson collectif

Comme la Coupe Davis l'an passé, la Fed cup vit, à son tour, ses derniers moments dans cette formule au meilleur des cinq matches. Alors les Bleues savourent d'autant plus cette finale en Australie les 9 et 10 novembre. Mais comment convertir ce plaisir en succès ?

Ashleigh Barty. Le problème des Françaises sera avant tout de parvenir à faire chuter la numéro un mondiale, victorieuse à Roland-Garros en juin et au Masters à Shenzhen (Chine) le 3 novembre dernier. Kristina Mladenovic, triomphante en double en Chine avec Timea Babos, et Caroline Garcia, toujours transfigurée en Fed cup, parviendront-elles à dompter l'Australie et ses 14 000 supporters massés dans la RAC Arena de Perth ?

Chez les messieurs, donc, la Coupe Davis a déjà changé. À partir du 20 novembre, dix-huit nations dont la France disputeront un tournoi final concentré sur une semaine à Madrid. Si les organisateurs ont réussi leur premier pari - faire disputer la Coupe Davis aux meilleurs joueurs -, reste l'inconnue de l'ambiance. Comment retrouver l'atmosphère irrespirable de l'ancienne mouture ? Et les Français du capitaine Sébastien Grosjean, finalistes l'an passé, comment abordent-ils cette compétition ?

Animé par Antoine Benneteau, avec Sophie Dorgan, Julien Reboullet et Clémentine Blondet (par téléphone à Perth, Australie).

publié le 6 novembre 2019 à 11h19 mis à jour le 6 novembre 2019 à 11h38
commentaires (12) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
mesonD le 06 novembre 2019 à 18h11

Salut les petits chauvins ! Un podcast animé par Antoine Benneteau, c'est ça l'indépendance journalistique !

répondre
8
3
voir tous les commentaires... (12)