Leaders Cup : Dijon arrive en favori malgré les présences de Monaco et de l'Asvel

Malgré les effectifs plus ronflants de Monaco et de l'Asvel, le club bourguignon, douzième budget mais coleader de l'Élite, se présente à la Leaders Cup dans la peau d'un favori inattendu.

Le meneur dijonnais David Holston (au centre, à la passe), pourtant auteur de 35 points, n'avait pu empêcher Strasbourg de l'emporter, l'an dernier en quarts de finale de la Leaders Cup (89-79). (A. Réau/L'Équipe)

Leaders Cup : Dijon arrive en favori malgré les présences de Monaco et de l'Asvel

Malgré les effectifs plus ronflants de Monaco et de l'Asvel, le club bourguignon, douzième budget mais coleader de l'Élite, se présente à la Leaders Cup dans la peau d'un favori inattendu.

Dijon, le «poil à gratter». Des années que les performances du club bourguignon sont ainsi résumées, en trois petits mots. Cela fait pourtant longtemps que la thèse de l'accident ne tient plus. Les deux tiers du Championnat se sont écoulés et la JDA, douzième budget de l'Élite (4,9 M€), qualifiée en huitièmes de finale de la Ligue des champions (C3, 2e de son groupe), débarque sous le chapiteau de Mickey, où il affronte Bourg en quarts de finale, avec le statut de coleader de l'élite. Au coude à coude avec Monaco (20 victoires-3 défaites), mais devant l'ogre villeurbannais. Au point d'en faire le favori pour le trophée de mi-saison ? Voilà au moins quatre raisons d'y croire.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite
commentaires (17) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Monjuju21 le 14 février 2020 à 10h41

cette année dijon développe un très beau basket heureux pour la jda je voudrais a Spoutnik1 si j aime le basket ce n est pas grace a l asvel c est Limoges j espère que ce club redeviendra grand quand a l asvel elle finira comme l ol un club friqué mais sans âme

répondre
12
4
voir tous les commentaires... (17)