JO 2020 de Tokyo : la flamme olympique fonctionnera avec de l'hydrogène

Les organisateurs des JO 2020 révolutionnent la conception de la flamme olympique. (Deschamps/L'Equipe)

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo ont annoncé lundi que de l'hydrogène sera utilisé pour allumer la flamme olympique, dans un souci d'environnement.

L'hydrogène sera utilisé pour la première fois pour alimenter la flamme olympique lors de son voyage à travers le Japon, avant le début des Jeux Olympiques de Tokyo (du 24 juillet au 9 août prochain). Les organisateurs ont déclaré qu'ils avaient pris cette décision pour proposer des Jeux respectueux de l'environnement. Ils visent en effet à compenser toutes les émissions de carbone générées pendant les compétitions, et veulent aussi utiliser les JO pour accroître la sensibilisation aux problèmes environnementaux au Japon.

Le Comité d'organisation de Tokyo 2020 a déclaré que certaines étapes du relais de la flamme utiliseront de l'hydrogène, qui n'émet pas de dioxyde de carbone lorsqu'il est brûlé, et alimentera également le chaudron olympique, qui accueillera la flamme pendant la durée des Jeux.

Le relais de la flamme commencera à Fukushima le 26 mars et visitera les 47 préfectures du Japon, avant la cérémonie d'ouverture du 24 juillet.

D'autres initiatives visant à réduire l'impact environnemental des Jeux ont été décidées : environ 500 véhicules à pile à combustible à hydrogène seront utilisés, il y aura des lits en carton recyclable dans le village des athlètes et des médailles olympiques en électronique recyclée. Enfin, les torches elles-mêmes seront formées de déchets d'aluminium.

publié le 27 janvier 2020 à 10h24
commentaires (16) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Voivod K le 27 janvier 2020 à 10h36

Belle initiative. Mais bon, la tenue des jeux produira incommensurablement plus de C02 que la flamme olympique, même si elle devait tourner au charbon...

répondre
5
0
voir tous les commentaires... (16)