À Shanghai, un mois après son élimination à l'US Open, Roger Federer élimine Ramos-Vinolas

Le Suisse, adulé en Chine, a ravi le Center Court de Shanghai. Facile pendant un set, à la bagarre ensuite face à l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (6-2, 7-6), Roger Federer n'a pas raté son retour.

En jambes, agressif et auteur de coups soyeux, Roger Federer a régalé le public chinois, hier, pour son retour à la compétition, un mois après son élimination à l'US Open. (H. Retamal/AFP)

À Shanghai, un mois après son élimination à l'US Open, Roger Federer élimine Ramos-Vinolas

Le Suisse, adulé en Chine, a ravi le Center Court de Shanghai. Facile pendant un set, à la bagarre ensuite face à l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (6-2, 7-6), Roger Federer n'a pas raté son retour.

Les images ont des airs de déjà-vu, mais c'est aussi pour cela qu'il est unique. Que ce soit à Shanghai, à Genève, à Melbourne, à Paris ou ailleurs, Roger Federer laisse derrière lui une traînée d'émotion et d'amour, un souvenir qui n'a pas de prix, que le spectateur, à la tombée de la nuit, rapporte chez lui comme une pierre précieuse.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite