Shanghai : Jérémy Chardy est passé tout près face à Alexander Zverev

Malgré des occasions dans les deux manches, le Français a perdu les deux tie-breaks face à l'Allemand (7-6 [13], 7-6 [3]).

Difficile après ça de savoir vraiment quoi en penser. Doit-on seulement s'arrêter sur le fait que Jérémy Chardy a fait un match valeureux, courageux, audacieux même par moments, contraignant bien souvent Zverev à arpenter le fond de court entre la bâche et la ligne de fond, et tout bien peser, se dire que face au 6e mondial allemand, le Français, 71e, a sur ce match sacrément resserré les frontières ? Ou bien, doit-on encore se désoler devant ces éternels petits riens qui font la différence dans les moments chauds et qui semblent manquer à chaque fois aux joueurs français ?

La vérité est évidemment entre les deux. Oui, le Palois a fait trembler l'Allemand, qui avait beau rajouter du kilométrage au compteur à chaque service, envoyé régulièrement à plus de 220 en premières balles (21 aces), mais qui était, à l'échange régulièrement repoussé et dominé par Chardy. Seulement voilà, dans une rageuse bataille de serveurs, cela s'est joué, pardi, aux tie-breaks, et Chardy a cédé deux fois. Le premier jeu décisif fut épique, terminé à 15-13, sur la sixième balle de set de l'Allemand. Lequel faillit pourtant, peu de temps auparavant, sortir de ses gonds quand, à 8-9 en sa faveur, service à suivre, Chardy le « chopait » au mollet d'un coup droit costaud pour rétablir l'équilibre. Zverev en jetait sa raquette, Chardy était toujours là. Mais le Français ne parvenait pas non plus à conclure malgré trois balles de set, toutes sur le service de Zverev cependant, qui sortait du lourd à chaque fois pour effacer l'ardoise.

Chardy le perdit donc, mais il s'en remettait, repartait à l'assaut. Zverev, conforté, était plus tranchant, mais le Français bataillait, enquiquinait l'Allemand sur du court croisé et breakait à 2-2. Une avance qu'il tenait jusqu'à servir pour le set à 5-4. L'occasion était belle. Mais encore une fois, ça tournait mal. Deux coups droits qui s'échappent, une deuxième balle neutre et Zverev était revenu aux affaires. L'Allemand attaquait le tie-break en patron, s'imposait, claquait une volée de revers (1-4), avant d'en perdre carrément sa raquette sur un coup droit. Celle-ci lui glissait des mains et partait à toute vitesse jusqu'au quatrième rang des gradins, pour se fracasser sur un siège vide, sans heurter quiconque au passage fort heureusement ! Pour Chardy, la lutte avait été belle, mais vaine encore une fois.

publié le 9 octobre 2019 à 10h57 mis à jour le 9 octobre 2019 à 12h50
commentaires (51) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
il pleut encore le 09 octobre 2019 à 11h57

Il a perdu de la même façon lors de son dernier tournoi. Il gagne quand même des matchs, il est près des meilleurs. S’il maintient ce niveau, il devrait quand même pouvoir revenir dans le top 50.

répondre
14
3
voir tous les commentaires... (51)