Euro (H) : la Norvège élimine la Suède, la Slovénie n'est plus invaincue

Avec un nouveau succès face à la Suède, Sander Sagosen (8 buts) et la Norvège se rapprochent encore des demi-finales de l'Euro. (Reuters)

Après une victoire logique chez son voisin suédois (23-20), éliminé du même coup, la Norvège, toujours invaincue, se rapproche irrésistiblement du dernier carré. Les Hongrois ont surpris la Slovénie.

Dans le choc tant attendu entre les pays organisateurs toujours en course au tour principal, la Norvège a poursuivi son parcours sans faute en dominant sans forcer la Suède, trop fébrile (seulement 8 buts inscrits en première période, 11 ballons perdus au total) pour espérer poursuivre l'aventure devant son public.

Alors qu'il leur reste encore deux matches à disputer (face à la Hongrie et l'Islande), la route s'arrête là pour les coéquipiers de Kim Ekdahl du Rietz, l'arrière gauche parisien peu en réussite ce dimanche (2/8). Tout l'inverse de son partenaire au PSG, Sander Sagosen, encore très impressionnant (8 buts, meilleur buteur de la rencontre). Dans un match très pauvre techniquement, le portier norvégien Torbjoern Bergerud s'est également illustré (13 arrêts à 42% dont 3 jets de 7m).

Seul leader du groupe II avec six points, la Norvège n'a donc besoin que d'une victoire (sauf concours de circonstances invraisemblable), mardi face à l'Islande ou mercredi contre la Slovénie, pour atteindre les demi-finales.

Battue par la Hongrie, la Slovénie n'est plus invaincue

Avant cela, la Slovénie, jusqu'alors invaincue dans le tournoi, s'est fait surprendre par la Hongrie (29-28). Malgré trois buts d'avance à la pause (16-13), les partenaires de Jure Dolenec ont totalement raté leur entame de la deuxième période, encaissant un cinglant 8-2 grâce au pivot Bence Banhidi étincelant (9/10 au tir), qui permettait aux Hongrois de compter à leur tour trois longueurs d'avance.

Malgré une réaction d'orgueil des Slovènes en fin de match, les jeunes Magyars parvenaient à rester devant jusqu'au bout, pour redistribuer les cartes dans ce groupe. Car plus tôt dans l'après-midi, l'Islande ouvrait également son compteur en dominant le Portugal (28-25).

Face à des Lusitaniens moins souverains que lors de leur succès probant face à la Suède (35-25), les Islandais, qui restaient sur deux revers consécutifs, ont mené de bout en bout la rencontre, bien aidés par l'efficacité de leur demi-centre Janus Smarason (8 buts) et du vétéran du PSG Gudjon Sigurdsson (5/5).

publié le 19 janvier 2020 à 20h46 mis à jour le 20 janvier 2020 à 10h05
commentaires (14) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
zarg67 le 19 janvier 2020 à 23h18

En tout cas c'est une bonne chose de voir de nouvelles équipes comme le Portugal dans un sport où les surprises sont rares.

répondre
14
2
voir tous les commentaires... (14)