GP d'Italie : Charles Leclerc signe la pole à Monza

Quatrième pole pour Leclerc. ( ) M. Pinca/Reuters

Charles Leclerc (Ferrari) partira en pole dimanche à Monza, devant les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Mais la fin des qualifications a viré au ridicule.

On avait déjà eu un aperçu de cette situation ubuesque à Spa, il y a une semaine, quand aucun pilote n'avait voulu prendre la tête du peloton, afin de ne pas offrir de l'aspiration à ses rivaux. À Monza, samedi, ça a viré au ridicule, car seulement deux pilotes sont passés à temps sous le drapeau à damier, Carlos Sainz (McLaren) et Charles Leclerc (Ferrari), lors de la deuxième tentative de tour rapide en Q3.

Tous les autres se sont fait piéger, après être sortis des stands avec seulement deux minutes dans la session, et avoir joué au plus malin sur la piste, ralentissant outre mesure pour ne pas se retrouver en tête. Sebastian Vettel a fait des signes aux autres pilotes, puis a pris la tête du peloton, avant d'être dépassé par Sainz. Mais juste avant la Parabolique, c'est Leclerc qui a surgi devant son coéquipier allemand, l'obligeant à ralentir. Et le quadruple champion du monde n'a pas pu tenter de partir en quête de la pole.

Cette pole revient finalement à Leclerc, le plus rapide après la première tentative, avec un temps de 1'19"307. Le Monégasque s'élancera dimanche devant les Mercedes de Lewis Hamilton, devancé de 39 millièmes seulement, et Valtteri Bottas, battu pour 47 millièmes. Vettel se retrouve quatrième, avec un temps de 1'19"457, et va sans doute avoir une petite discussion avec son coéquipier.

4
C'est la quatrième pole de Charles Leclerc depuis le début de sa carrière, et sa quatrième cette saison. Il rejoint ainsi Lewis Hamilton et Valtteri Bottas en 2019. Et reste sur une belle série en qualifications contre son coéquipier Sebastian Vettel : 7-0.

Les Renault ont confirmé leurs bonnes dispositions aperçues lors des essais libres 3 : Daniel Ricciardo est 5e, Nico Hülkenberg 6e. La suite du top 10 est composée de Sainz, Alexander Albon (Red Bull), Lance Stroll (Racing Point) et Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), victime d'une sortie de piste en début de Q3. Ces trois derniers pilotes n'ont pas signé de temps en Q3.

Enfin, aucun Français n'a réussi à se qualifier pour la dernière session. Pierre Gasly (Toro Rosso), qui savait qu'il partirait en fond de grille à cause de sa pénalité moteur, a fini 15e, juste devant Romain Grosjean (Haas), qui partira finalement 14e grâce aux pénalités de son coéquipier et de Lando Norris (McLaren).

publié le 7 septembre 2019 à 16h22 mis à jour le 7 septembre 2019 à 17h37
commentaires (155) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
dimitri_family le 07 septembre 2019 à 16h30

c est plus une course de voiture ca devient une course de strategie j imagine les gens qui ont payer cher leur place pour voir ca ridicule !!!!

répondre
84
9
voir tous les commentaires... (155)