Juninho poussé en avant par Jean-Michel Aulas après l'échec de Sylvinho

Le Brésilien continue d'être mis sur le devant de la scène par Jean-Michel Aulas, qui veut envoyer le message qu'il se tient à son organisation de départ.

Juninho mis sur le devant de la scène par Jean-Michel Aulas. (LAHALLE PIERRE / L'EQUIPE)

Juninho poussé en avant par Jean-Michel Aulas après l'échec de Sylvinho

Le Brésilien continue d'être mis sur le devant de la scène par Jean-Michel Aulas, qui veut envoyer le message qu'il se tient à son organisation de départ.

Une erreur de recrutement affaiblit toujours un manager. Mais si Juninho va passer, jusqu'au prochain entraîneur, pour celui qui s'est trompé en choisissant Sylvinho, on dirait que Jean-Michel Aulas n'a pas envie de passer pour celui qui se serait trompé en donnant les clés à Juninho. C'est aussi le sens de la mise en scène de la fausse interview parue sur le site du club, hier, une mise en scène qui avait un premier objectif clair : séparer la venue de Juninho de l'échec de Sylvinho, et restaurer son image de patron sportif du club, en faisant de l'ancien milieu de terrain l'acteur essentiel du limogeage de son compatriote, en même temps qu'un décideur principal du nom de son successeur. Le choix des mots, dans un exercice de communication pure, résume clairement le message que Jean-Michel Aulas avait envie de faire passer, puisqu'il souligne que « Juni a pris ses responsabilités ».

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite