Florence Hardouin, directrice générale de la FFF : « Les changements peuvent faire peur »

La directrice générale de la FFF estime que les objectifs élevés fixés aux équipes peuvent expliquer certaines tensions au sein de l'instance.

Florence Hardouin lors de l'assemblée générale de la Fédération française de football, le 8 juin à Paris. (E. Garnier/L'Equipe)

Florence Hardouin, directrice générale de la FFF : « Les changements peuvent faire peur »

La directrice générale de la FFF estime que les objectifs élevés fixés aux équipes peuvent expliquer certaines tensions au sein de l'instance.

Nommée en 2013 par le président Noël Le Graët à la direction générale de la Fédération française (FFF), après avoir été en charge du marketing pendant cinq ans, Florence Hardouin occupe avec détermination sa fonction. Respectée pour la qualité de son travail, celle qui est aussi membre du comité exécutif de l'UEFA ne fait pas que des heureux, en raison de son exigence et de son caractère bien trempé. Sans la nommer, des responsables de service ont évoqué un « climat pesant » au sein de la FFF. Elle reconnaît pouvoir « prendre des décisions qui ne plaisent pas forcément à tout le monde ». Mais rappelle aussi les bons résultats sportifs et économiques de l'instance.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
profiter de l'offre flash pour lire la suite
commentaires (16) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
BT89 le 08 novembre 2019 à 21h11

13 directeurs subalternes à la FFF? N’est ce pas beaucoup?

répondre
11
0
voir tous les commentaires... (16)