Rennes a gardé 50 000 € de recette après sa qualification contre Belfort

M'Baye Niang a inscrit l'un des trois buts rennais sur penalty. (A. Mounic/L'Équipe)

Après s'être qualifié mardi soir pour les demi-finales de la Coupe de France en battant Belfort (3-0) au stade Bonal, Rennes a gardé 50 000 € sur la part de recette à laquelle il avait droit.

Si certains clubs de Ligue 1 laissent systématiquement la totalité de la recette du match aux clubs amateurs qu'ils affrontent en Coupe de France, d'autres gardent toujours leur part sur cette somme afin de soulager leurs finances. Ce mardi soir, Rennes, qui a battu Belfort (National 2) 3-0 au stade Bonal en quarts de finale, a choisi une solution intermédiaire.

« Aucun problème » pour le président de Belfort

Le club breton, qui pouvait bénéficier d'un peu plus 100 000 € sur les recettes aux guichets générées lors de cette rencontre (qui s'élèvent en tout à environ 280 000 €) organisée à Sochaux, a finalement décidé de conserver 50 000 € sur cette somme, afin de couvrir ses frais de déplacement. Une décision que le président de Belfort, Jean-Paul Simon, comprend tout à fait : « C'est bien, il n'y a pas de problème. Ce n'est pas un devoir (de laisser la totalité de la recette aux amateurs). Ils nous ont quand même fait un beau cadeau. »

publié le 12 février 2020 à 00h49 mis à jour le 12 février 2020 à 07h37
commentaires (225) lire la charte
commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Yobzh29 le 12 février 2020 à 00h57

Pas dramatique mais pas très classe, ça représente quoi 50 000€ pour Rennes sur le budget de la saison ? Même pas 1/8ème du salaire de N'Zonzi. Surtout qu'ils empochent 565 000€ au moins pour la qualif... Et ça représente quoi 50 000€ pour Belfort ? Probablement que ça a bcp plus d'importance. Mais bon, quand t'as pas la classe, t'as pas la classe...

répondre
268
81
voir tous les commentaires... (225)