Amical : le Brésil battu par le Pérou malgré l'entrée de Neymar (PSG)

Neymar a joué une trentaine de minutes. (Reuters)

Entrée à l'heure de jeu, la star brésilienne n'a pas pu empêcher la défaite des siens, surpris dans les dernières minutes par le Pérou (0-1), à Los Angeles.

À l'instant des hymnes, la moitié des photographes avait l'objectif tourné vers le banc de touche brésilien. Tite avait, en effet, décidé de démarrer la rencontre amicale contre le Pérou sans Neymar. Le sélectionneur avait prévenu qu'il garderait la même structure d'équipe que contre la Colombie quatre jours plus tôt et qu'il procéderait à trois ou quatre changements. La star du PSG a donc laissé sa place à Neres. Militao, Fagner et Allan ont, eux, pris celles de Thiago Silva, Dani Alves et Arthur.

Sans son numéro 10, le Brésil a peiné contre les joueurs de la Blanquirroja, les premiers dangereux sur un corner de Costa repris par la tête de Tapia, juste au-dessus de la barre d'Ederson (13e). Les spectateurs du Memorial Coliseum de Los Angeles ont ensuite cru à un penalty, quand David Neres, lancé vers le but de Gallese, s'est effondré. Mais le tacle d'Advincula était aussi osé que propre (19e). Nouveau frisson trois minutes plus tard, côté blanc et rouge, cette fois, sur une bonne frappe de Flores. En face, Richarlison s'est avéré très actif, mais maladroit (24e, 43e, 45e).

Le bonnet de bain porté par Casemiro et David Neres après un choc tête contre tête (34e) aurait pu rester l'image de la rencontre. Sauf que Tite a décidé de faire appel à Neymar en deuxième mi-temps (63e). Hué par les supporters péruviens - aussi nombreux mais plus bruyants que les Brésiliens - quand son visage est apparu sur l'écran géant du stade, il a fait vibrer le Coliseum à son entrée sur le terrain.

La revanche péruvienne

Les 32 287 spectateurs ont frissonné à chaque fois qu'il a touché le ballon, souvent de manière intéressante. Si le numéro 10 n'a pas toujours été très actif au pressing, il n'y est pas pour grand-chose quand, sur un coup franc, Abram s'est envolé plus haut que la défense auriverde et a marqué de la tête (84e). Le Pérou a ainsi pris sa revanche après la finale de la Copa America en juillet dernier. Une finale gagnée 3-1 par la Seleçao. Sans Neymar.

« Pas de spectacle sur une pelouse comme ça »
Si Neymar ne s'est pas arrêté face aux médias, le sélectionneur brésilien Tite a commenté le résultat décevant des siens. « C'est un nouveau cycle qui commence. Il est naturel que l'équipe n'atteigne pas le même niveau de performance, a-t-il nuancé. Vous ne pouvez pas avoir de spectacle sur une pelouse comme ça. » « On le sait, le Brésil a l'obligation de gagner et de bien jouer, mais les matches amicaux servent aussi à tester des joueurs et des systèmes de jeu. On a montré qu'on essayait des choses », a complété le capitaine du jour, Casemiro.
publié le 11 septembre 2019 à 08h17 mis à jour le 11 septembre 2019 à 10h41
commentaires (52) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
lasdezas aujourd'hui à 09h00

ce qui me surprend d'avantage c'est que l'Argentine parvienne à l'emporter sans benedetto .

répondre
44
17
voir tous les commentaires... (52)