Vincent Collet : « Une promesse pour l'avenir »

Vincent Collet, le sélectionneur de l'équipe de France qui a décroché la médaille de bronze du Mondial, ce dimanche à Pékin au détriment de l'Australie (67-59), a apprécié l'état d'esprit conquérant de ses joueurs.

Vincent Collet, sélectionneur des Bleus après la victoire face à l'Australie : « C'est une vraie médaille de bronze. Il a fallu du courage pour aller la chercher. On est très heureux. On reste déçus par la défaite en demi-finales (face à l'Argentine), mais on ne peut pas revenir en arrière. Il est important d'avoir su en faire abstraction. Cela reste une troisième place mondiale. Il faut rappeler que les Serbes sont cinquièmes, les USA septièmes. En plus, on obtient une qualification olympique directe.

C'est une promesse pour l'avenir de ce groupe neuf, en pleine construction. Il faut que ça nous serve. Quand on voit les Espagnols, le noyau est le même qu'en Turquie en 2010. Ce n'est pas du hasard. L'expérience est une donnée essentielle dans ces compétitions. Ce qui est arrivé vendredi, on s'est juré que cela ne nous arriverait plus, et surtout pas l'année prochaine si on avait le bonheur d'être en quarts de finale à Tokyo.

Sur le match, à la mi-temps, le travail défensif était satisfaisant, mais on ratait des choses faciles, on était bloqués en attaque, il fallait retrouver du rythme et de la mobilité. On était à l'arrêt. Au milieu du troisième quart, on s'est mis à mieux faire bouger la balle via Nicolas Batum. Il marque un panier puis donne trois passes décisives. Après les choses se sont enchaînées. Le fait qu'on revienne aussi vite a changé le rythme du match, eux ne faisaient plus que défendre le score et n'avaient plus la même confiance. Et on a pris le dessus physiquement dans le quatrième.

On était intraitables défensivement, on faisait les switches qu'il fallait sur les joueurs extérieurs. Ils n'avaient presque plus de positions et au rebond on se battait comme des lions. Ça nous a permis petit à petit de creuser l'écart, avec quelques exploits individuels. Un tir de Nando, un autre d'Evan, deux de Andrew Albicy qui viennent comme une bénédiction et qui sont symboliques de l'état d'esprit de cette équipe. »

publié le 15 septembre 2019 à 15h00 mis à jour le 15 septembre 2019 à 15h28
commentaires (40) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
JCGBX le 15 septembre 2019 à 16h03

depuis 2000 c'est la 7 ème médaille de l'équipe de France, bravo au basket français !

répondre
35
1
voir tous les commentaires... (40)