Théo Maledon, meneur de l'ASVEL, se présente à la draft NBA 2020

Théo Maledon va participer à la prochaine draft NBA. (N. Luttiau/L'Équipe)
Théo Maledon va participer à la prochaine draft NBA. (N. Luttiau/L'Équipe)

Le Français de l'Asvel, Théo Maledon (18 ans) a annoncé ce dimanche qu'il s'était inscrit à la prochaine draft NBA.

« C'est Théo Maledon, meneur de l'Asvel. Je suis excité d'annoncer que je me suis déclaré pour la draft NBA 2020. » Ni le coronavirus, ni le confinement ne l'ont dévié de sa trajectoire. Dans une courte vidéo sur les réseaux sociaux, le Français de 18 ans (19, le 12 juin) a officialisé ce dimanche son inscription à la prochaine draft NBA.

« Je tiens à remercier ma famille, mes partenaires, mes coaches, les gens de l'Asvel et particulièrement Tony Parker qui a été une grande inspiration en tant que professionnel », explique le meneur qui tournait à 6,7 points par match en 16 minutes de jeu, en moyenne cette saison.

La draft devait se tenir le 25 juin, mais il n'y a pour l'instant aucune certitude qu'elle soit maintenue à cette date. Les dernières infos circulant dans la presse américaine font état d'un possible report en août, voire en septembre, si la fin de saison est maintenue, ce qui semble de moins en moins sûr. La NBA a aussi étudié la possibilité de la rendre virtuelle, comme en WNBA.

« Une fois que la situation aura évolué et que je serai autorisé à venir aux États-Unis, j'irai m'entraîner là-bas »

Théo Maledon

Toutes ces incertitudes ne troublent pas Théo Maledon, dont on savait que la draft était la prochaine étape incontournable de sa carrière. Meneur de grande taille (1,92 m), il a montré une étonnante maturité, cette saison au point d'avoir très vite gagné la confiance du coach, Zvezdan Mitrovic qui l'a propulsé douze fois dans son cinq majeur.

Actuellement confiné chez ses parents, à Lyon, Maledon a donné une interview à ESPN, dans laquelle il explique qu'il fait son maximum pour rester en excellente condition physique. « Ça a été très difficile de quitter les entraînements, les matchs et mes coéquipiers. J'essaie d'en tirer le meilleur parti, mais ne pas jouer de vrai basket est très difficile. Une fois que la situation aura évolué et que je serai autorisé à venir aux États-Unis, j'irai m'entraîner là-bas. Les deux derniers étés, j'ai passé plusieurs semaines aux États-Unis et j'ai hâte de revenir. En ce moment, je m'entraîne deux fois par jour à la maison », a-t-il expliqué.

Attendu dans le top 10 de la draft

Il bénéficie de l'appui de sa maman, physiothérapeute, qui veille à ce qu'il applique le programme fourni par l'Asvel. « Je regarde également beaucoup de vidéos de meneurs NBA dans diverses situations de jeu. Avec Synergy et NBA TV, je passe beaucoup de temps à étudier et apprendre », a commenté le joueur qui, d'après les sites spécialisés américains, devrait faire son entrée dans le top 10 de la draft.

Il est le deuxième joueur français à postuler à cette draft. Il y a quelques jours, Killian Hayes (18 ans également), qui évolue en Allemagne, avait aussi annoncé qu'il participerait.

publié le 5 avril 2020 à 19h53 mis à jour le 5 avril 2020 à 21h34
commentaires (50) lire la charte
commenter cet article
les mieux notés les plus récents
el.gaucher le 05 avril 2020 à 21h30

Excellent joueur, brillant étudiant, mais à 19 ans ou presque, le plus important, c'est de jouer, d'accumuler les minutes, d'accumuler les kilomètres...je crains qu'il perde son temps et ses aptitudes comme Ntilikina...

répondre
18
3
voir tous les commentaires... (50)