Comment bien débuter en ski de randonnée ?

Le ski de randonnée, une nouvelle vision de la montagne. (Dom Daher / Lange)

Le ski de randonnée n'est pas une pratique réservée aux montagnards et skieurs aguerris ! Parce qu'on a tous été débutant un jour, pourquoi pas aujourd'hui ?

Il est minuit, les coupes s'entrechoquent, le champagne pétille et les sourires avec ! Entre deux pas de danse, l'heure est aux traditionnelles nouvelles bonnes résolutions de janvier ! Et pourquoi pas le ski de rando ? Une pratique dans le ton des grandes et belles intentions du premier de l'an : la forme physique, le grand air, la découverte et le partage en harmonie avec l'environnement. Une pratique en plein essor ces dernières années, portée par une nouvelle vision du ski, plus proche de la nature et plus libre. Une pratique pour tous ! Pas besoin d'être montagnard depuis dix générations pour sortir les peaux ! Mais loin des pistes aseptisées des domaines skiables, le ski de randonnée demande une approche, des connaissances et un comportement spécifiques primordiaux à la pratique, la montagne ça s'apprend !

Quel matériel pour débuter le ski de randonnée ?

Avant de sortir le chéquier, la location ou les skis tests peuvent être un bon moyen de vous familiariser avec le matériel de rando. Pour la suite, si vous êtes décidé à pratiquer régulièrement, avoir votre propre matériel sera un gage de liberté et de flexibilité, essentiel à la pratique. Il existe aujourd'hui de nombreux modèles pour satisfaire tous les pratiquants. De l'ultra light pour les accros aux dénivelés positifs, du fat pour les mordus de poudreuse et du passe-partout. Quelles que soient vos envies, vous aurez évidemment besoin de skis, montés avec des fixations de randonnée, des peaux, des bâtons (on conseille un modèle télescopique pour ajuster la longueur à la montée ou à la descente) et le matériel de secours obligatoire dès l'instant où l'on sort des espaces sécurisés, à savoir la trilogie DVA, pelle, sonde (et savoir sans servir).

Comme pour les skis, il existe de nombreux modèles de chaussures de rando selon votre pratique. (Dom Daher / Lange)

Un casque est aussi fortement recommandé, il existe des modèles légers et plus aérés, notamment un premier casque Petzl certifié CE pour le ski de randonnée. Un petit billet est donc nécessaire pour commencer le ski de rando, rapidement rentabilisé par l'économie d'un forfait de ski ! Le marché de l'occasion est aussi assez important, pensez-y ! Côté textile, une tenue adaptée aux éventuels changements de météo et à votre effort est essentielle. On adopte la méthode des trois couches : sous-vêtements techniques respirants, couche chaude intermédiaire et couche externe coupe-vent et imperméable. N'oubliez pas les lunettes de soleil, la crème solaire, de l'eau et des vivres en conséquence et votre téléphone portable chargé !

Comment préparer sa sortie ?

En ski de rando, il n'est pas juste question de choisir entre une piste bleue ou une piste rouge. Le choix de son itinéraire prend en compte de nombreux facteurs au-delà de la difficulté du parcours. Ne partez pas au hasard !

1 - Définir son projet et choisir son itinéraire

Pour une petite sortie dominicale ou une course engagée, le choix d'un itinéraire et de ses alternatives va dépendre des conditions mais aussi de votre niveau et de votre motivation. Dans une sortie groupe, il est primordial de se baser sur le niveau du moins aguerri des participants, une mauvaise cohésion de groupe peut vite tourner à la catastrophe en montagne ! Mettez-vous d'accord sur la longueur de la sortie, le dénivelé, l'objectif et le style de la sortie (cardio, balade, freerando...). Vous pourrez ainsi choisir un itinéraire adapté à votre niveau et à vos envies. Il existe des topos spécifiques à la pratique du ski de randonnée souvent par massifs ou départements. Il y a aussi toujours la bonne vieille carte IGN et sa version 2.0 en ligne. Il existe aussi des sites et forums spécifiques avec le détail des itinéraires et des informations sur les dernières sorties. Le choix de votre itinéraire dépend aussi des conditions...

2 - S'informer sur les conditions et les prévisions

« Si on est sous l'avalanche, c'est que l'on a déjà fait une erreur, bien préparer sa sortie est primordial » insiste Benjamin Ribeyre, guide de haute montagne à La Grave, rencontré sur le rassemblement de ski de randonnée 1ère Neige au Lautaret.

Collectez et comparez les informations sur les conditions et les prévisions grâce aux différents outils : Bulletins météo, BERA (Bulletin d'Estimation des Risques d'Avalanches), topos (expositions et inclinaisons des pentes). Vous pouvez aussi demander des informations auprès des acteurs locaux (guides, service des pistes à proximité de l'itinéraire, refuges...). Les prévisions météo et les informations sur les conditions de neige (quantité, qualité en surface et stabilité) sont fondamentales pour valider ou non votre itinéraire.

3 - Observer la nature autour de vous : le filtre local

En montagne, il n'y a pas de feu vert pour vous dire que vous pouvez passer ou de voix pour annoncer la tombée de la nuit. Une préparation en amont est indispensable mais aucune science exacte ne fera loi... Il faut ouvrir grand les yeux, observer et analyser son environnement et peut être revoir son projet initial...

« L'idée c'est de toujours avoir un canevas qui va permettre de prendre la bonne décision, la moins dangereuse ! » poursuit Benjamin Ribeyre.

En rando, on se lève tôt ! (Dom Daher / Lange)

En avant !

Marcher avec des skis demande un petit temps d'adaptation et quelques techniques, entraînez-vous sur des pentes douces dans un premier temps pour trouver le bon mouvement et le bon rythme pour un maximum de confort et de plaisir. Sur les terrains plus raides, vous ne pourrez pas échapper aux fameuses conversions...

Les conversions vous permettent une progression en zig zag. (Dom Daher / Lange)

Suivez le guide !

Pour une première sortie ou pour vous perfectionner, les guides de haute montagne sont là pour vous faire découvrir la pratique et vous familiariser avec l'environnement montagnard. Les moniteurs de ski sont aussi habilités à vous emmener en ski de randonnée à l'exception des sorties en zones glacières.

publié le 14 février 2020 à 09h30
commentaires (2) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
OdBeck le 14 février 2020 à 23h44

Ben tu marches ... avec des skis aux pieds ...

répondre
0
0